05/07/2021

photo Edito Maire




Le retour à une vie presque normale !


L'Edito de votre Maire

Nous finissions par ne plus y croire et, pourtant le jour, si attendu des retrouvailles entre les Français et la liberté, est enfin arrivé le 19 mai. La réouverture des terrasses des cafés-restaurants, mais aussi des cinémas et des musées a été un premier pas vers un retour à une vie presque normale ! Tous les magasins ont renoué avec l’accueil physique de la  lientèle mais la force du symbole a été bien plus importante au niveau des cafés-restaurants et des lieux culturels fermés depuis le 30 octobre dernier : une éternité dans un monde où tout a tendance à s’accélérer !
Certes, il s’agit toujours d’une liberté sous conditions, mais nous pouvons désormais retrouver le chemin de nos commerces préférés, nous arrêter à une terrasse pour boire un café, partager un déjeuner… Plus question de savoir si un livre, un bouquet de fleurs ou une paire de chaussettes est un bien essentiel. Aujourd’hui nous avons à nouveau le droit de faire nos achats comme bon nous semble, et d’apprécier une exposition, une séance de cinéma, un concert...
Peu importe finalement les restrictions, le port du masque, même si ce geste  barrière doit nous accompagner pour un moment encore, ce qui compte, c’est de retrouver le goût  d’être ensemble. Après quatorze mois d’enfermement entrecoupé de trop rares moments de liberté, nous réapprenons à vivre normalement même si nous ne sommes pas encore au bout du tunnel. C’est non seulement bon pour le moral mais vital pour la reprise économique et pour nos artistes confrontés depuis plus de 200 jours à la fermeture des cinémas, des théâtres, des musées et des salles de spectacle. 
Alors ne boudons pas le plaisir de nous retrouver, de partager ce début de vie sociale après ces si longues semaines de repli sur soi. Et même si les interdictions multiples de ces derniers mois, ont transformé notre rapport aux autres, avec une circulation à heure fixe, dans le périmètre légal et sur attestation, un couvre-feu, des fermetures administratives sur des critères parfois jugés arbitraires, le port du masque, sous peine d’amendes, sur les plages, dans les forêts et jusque sur les sommets… libérons-nous de cette peur légitime, quelquefois irrationnelle qui a semblé guider certains d’entre nous. Aujourd’hui, avec la vaccination qui a fini par convaincre les  Français toujours plus nombreux, nous pouvons espérer un retour à la vie.
Profitons tous de ce bol d’air si précieux qui aidera chacun à attendre la fin des restrictions sanitaires toujours en vigueur aujourd'hui.
À Montéléger, quelle joie ce 19 mai, de pouvoir se retrouver enfin à la terrasse du Flore pour échanger autour d’un café, de profiter à nouveau d'un moment de détente à l’Institut, et quel plaisir de pouvoir poursuivre nos visites aux salons de coiffure, Cap'Tifs et Infinitif pour rafraîchir sa coupe de cheveux et au Palais Gourmand pour déguster pains et pâtisseries.
Moment d’insouciance, de joie retrouvée, même si nous n’oublions pas les gestes barrières et les nombreux décès dus à la Covid-19, nous ressentons néanmoins une vraie émotion à sortir de chez soi, à bavarder, à débattre, à écouter, à être ensemble…
L’épidémie de la Covid-19 aura porté un coup d’arrêt à la vie sociale de millions de Français qui ont souffert durement de cet isolement. Une enquête réalisée en décembre 2020 par l’IFOP a montré que près d’un Français sur cinq souffrait de solitude et parmi eux 2/3 indiquaient que le plus difficile, c’était l’absence de contact. Un isolement, rapidement identifié
dans notre village qui a été pris en charge, dès le premier confinement, par la municipalité et de très nombreux Montélégeois : une nouvelle forme de solidarité a permis d’apporter un soutien, une aide aux personnes isolées ou fragilisées de notre commune avec des visites régulières, des relations téléphoniques fréquentes, des livraisons de courses, des magazines offerts pour rompre la monotonie…
Mais rien ne pourra remplacer la liberté d’aller et venir si indispensable pour établir et maintenir soi-même des contacts, pour créer des liens, pour bâtir des cercles de relations, d’amis ou de proches. C’est pourquoi la fin du confinement et du couvre-feu étaient tellement attendus !
Une autre attente était celle de la reprise des activités associatives, sportives et culturelles. Si les contraintes réglementaires se sont considérablement allégées depuis le 9 juin, l’inquiétude qui subsiste, est la baisse de l’engagement associatif. C’est vrai que l’activité de bénévolat a été pour le moins bouleversée durant la crise sanitaire : d’abord avec l'arrêt des activités, puis la reprise cahin-caha et une adaptation des  services, déclenchant un manque crucial de volontaires. Avant la crise, un Français sur quatre était engagé dans une association. Et aujourd’hui seuls 5% des Français comptent désormais l’engagement associatif parmi leurs priorités. 
Alors à Montéléger, mobilisons-nous afin que chaque association retrouve l’énergie nécessaire pour fonctionner, le sentiment d’être utile, le bonheur d’être et de faire ensemble.
Le monde associatif est une composante essentielle à la vie de notre village, c’est pourquoi n’hésitez pas à reprendre votre activité, à vous engager dans une association. La  municipalité reste à votre écoute pour vous accompagner et pour vous faciliter la reprise.
Vous souhaitant un retour à une vie la plus apaisée possible et un bel été.